Des jeunes en quête de sens

Comme chaque année, avant le forum Le Monde Le Mans, Jean Birnbaum, coordinateur de l’événement, a rencontré des étudiants pour parler philo.

© Ville du Mans

Jean Birnbaum, responsable du Monde des Livres et coordinateur du Forum philo Le Monde Le Mans, a trouvé, jeudi 3 octobre au lycée Montesquieu, un public très alerte sur les questions philosophiques et d’actualité.

Les étudiants d’une classe d’hypocagne recevaient la visite des organisateurs du forum. Une démarche effectuée chaque année par l’association, dans différents établissements scolaires, pour présenter le forum, les inciter à venir et leurs demander les thèmes qu’ils souhaiteraient pour les prochaines éditions.

Les réponses ont été graves, pleines de réalisme et parfois teintées d’inquiétudes. Un jeune homme a pris la parole pour dénoncer le manque de confiance. « Je pense d’abord à la défiance envers les hommes politiques, à la nourriture, mais aussi entre nous, avec la compétition. Chacun doit se démener tout seul. »

Un autre jeune a rebondi sur le thème de la « compétition, qui domine la société. Au même titre que le consumérisme et l’individualisme. Où sont passées la gentillesse et la générosité ? Y a-t-il encore une place pour la bonne action ? » Une autre grande crainte des étudiants s’est matérialisée autour des nouvelles technologies.

Certains ont décrit « le vide qu’elles amènent ». Une jeune fille a témoigné de sa sensation de solitude lorsqu’elle pose son téléphone. Une autre s’est questionnée : « Est-il encore possible d’avoir du temps pour soi ? » Sur ce thème, les questions ont fusé. « Doit-on avoir peur des évolutions technologiques ? » « Sait-on encore faire quelque chose par nous-mêmes ? » Les étudiants semblaient se préoccuper d’une perte d’humanité.

Jean Birnbaum a tenté de résumer tous ces questionnements : « Vous vous demandez ce qu’est être humain ? » Serait-ce donc le thème de l’année prochaine ?

Le Forum philo Le Monde Le Mans, « L’identité, pour quoi faire ? » a lieu du 8 au 10 novembre, au Palais des congrès et de la culture. Gratuit et ouvert à tous.