La première pierre posée à l’unité de méthanisation

La création d’une unité de méthanisation à la Chauvinière fait partie des grands projets de Le Mans Métropole.

© Ville du Mans.

La pose de la première pierre du projet d’une unité de méthanisation à la Chauvinière s’est déroulée le 26 juin. Le Mans Métropole fait partie des cinq premières villes dont les démarches sont innovantes pour l’exploitation de leurs ressources et de leur environnement.

Les travaux portent notamment sur la construction de deux digesteurs, un bâtiment de retours, de deux gazomètres et d’un bâtiment d’épuration du biogaz. Pour expliquer simplement le fonctionnement, il s’agit de valoriser énergétiquement des boues produites lors du traitement des effluents grâce à une digestion mésophile (37°) dans des enceintes (les digesteurs), entraînant une réduction d’un tiers du volume de ces boues (et donc du coût de leur élimination) et la production de biogaz (méthane), qui une fois purifié, peut être réinjecté dans le réseau GRDF.

« Créer de l’énergie à partir des boues de la station et des eaux usées de la Chauvinière permet de valoriser cette énergie qui était perdue », se réjouit Stéphane Le Foll. La quantité de gaz produite devrait tourner autour de 13 GigaWh/an. « La production de ce gaz vert, réinjectée dans les réseaux, permet d’assurer la consommation de 1 500 foyers ou la consommation en carburant des bus ». L’injection de méthane dans le réseau GRDF est prévue en novembre 2020.

Ce projet de 9,6 M€ est en partie financé grâce au contrat de développement métropolitain signé le 26 juin entre Le Mans Métropole et la Région (contribution à hauteur de 300 000€). Ce dispositif permet une dotation de 3,9M€ pour accompagner les projets de la communauté urbaine.