Les ambitions de l’Ismans Cesi pour le territoire

Au bord du gouffre fin 2015, l’école d’ingénieurs affiche, aujourd’hui, une dynamique lui permettant de regarder l’avenir avec ambition.

Plusieurs étudiants ont fait visiter les locaux rénovés, ici le Fablab, aux élus.
© Ville du Mans

Il y avait des sourires sur tous les visages ce mercredi matin dans l’amphithéâtre 1 de l’Institut supérieur des matériaux du Mans  (Ismans Cesi). À la tribune tout d’abord où étaient rassemblés les acteurs du sauvetage de l’école d’ingénieurs mais aussi dans les gradins où de nombreux étudiants avaient pris place.

« Le rapprochement entre l’Ismans et Cesi, initié il y a trois ans est, aujourd’hui, un pari réussi », s’est tout d’abord réjoui Jean-Louis Allard, président de l’Ismans Cesi. « L’objectif premier à l’époque était tout simplement de maintenir l’école, d’assurer sa pérennité. Si la qualité de l’Ismans était clairement identifiée et reconnue, l’école était toutefois devenue trop petite pour pleinement exister dans un environnement national et international. L’objectif de l’adossement au Cesi était de doter l’école des moyens qui lui manquaient pour exister et se développer. C’est désormais chose faite », a continué Jean-Louis Allard.

En trois années, les effectifs étudiants sont en effet passés de 141 à 278 et surtout l’école a obtenu, en février dernier, le renouvellement de l’habilitation Commission des titres d’ingénieurs (CTI) pour une durée maximale ainsi que le label EUR-ACE

Une réussite due à la mobilisation des collectivités territoriales et de la Chambre de commerce et d’industrie Le Mans Sarthe qui ont sollicité et soutenu l’intervention du Cesi.

Aujourd’hui, l’établissement a bénéficié de travaux de rénovation et ouvert un cycle préparatoire intégré renforçant l’attractivité de l’école et favorisant l’insertion des élèves ingénieurs au sein des entreprises du territoire.

Dans les cinq prochaines années, l’Ismans Cesi a pour ambitions de maintenir le haut niveau d’expertise de l’école d’ingénieurs spécialisée en mécanique notamment en renforçant la synergie avec Le Mans Université, d’assurer le rayonnement de l’école au plan national et international, de renforcer son ancrage territorial en augmentant la proportion d’élèves de dernière année en contrat d’alternance et d’ouvrir une formation d’ingénieurs en apprentissage.