Thibault Guilmin et son clavecin nouvelle génération

Après la trompette avec Lucienne Renaudin-Vary, c’était au tour de Marina Voznyuk de tester un clavecin innovant.

L’Institut technologique européen des métiers de la musique (Itemm), en partenariat  avec l’Europajazz met à l’honneur ses anciens étudiants lors de rencontres musicales. Après Jérôme Wiss et sa trompette innovante, c’était au tour de Thibault Guilmin de présenter son clavecin nouvelle génération. Jeudi 8 mars, la claveciniste Marina Voznyuk a joué sur le prototype de Thibault à la chapelle de l’oratoire du lycée Montesquieu.

Musicien depuis ses 7 ans, le jeune homme de 29 ans s’est toujours « passionné pour les instruments anciens ». Il étudie la musique en fac de musicologie et au conservatoire de Rennes puis entre à l’Itemm en facture instrumentale, pour devenir artisan luthier. Diplômé l’an passé, ce clavecin est son premier instrument innovant. « On reproche au clavecin sa sonorité trop métallique. Notre oreille a évolué au cours du temps. On apprécie les sons plus ronds, ce que j’ai réalisé sur le prototype. »

Thibault souhaite faire revenir les clavecins au goût du jour. Pour cela, il travaille en ce moment sur les plans de son futur atelier, dans le Calvados.