Une nouvelle étape du renouvellement urbain actée

Élus et partenaires ont signé, le 5 avril, une convention pluriannuelle de renouvellement urbain des quartiers prioritaires de la métropole.

 

 

Élus et partenaires ont signé la convention le 5 avril.
© Ville du Mans.

Élus et partenaires ont signé, le 5 avril, une convention pluriannuelle de renouvellement urbain des quartiers prioritaires de la métropole.

Dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPRNRU), lancé en 2014 et doté de 10 Milliards d’euros à l’échelle nationale, les quartiers prioritaires de la ville et de Le Mans Métropole vont bénéficier d’une enveloppe de 42 millions d’euros.

C’est l’engagement pris par l’Agence nationale du renouvellement urbain (Anru) avec la signature, vendredi 5 avril en mairie du Mans, de la convention pluriannuelle de renouvellement urbain des quartiers prioritaires de Le Mans Métropole.

Les quartiers des Sablons et Ronceray-Glonnières-Vauguyon au Mans vont bénéficier d’un volet territorial permettant, entre autres, la requalification et l’extension du gymnase Pierre-Rouzière, la création de la crèche multi-accueil des Sablons ou encore la réhabilitation de 251 logements sociaux (215 appartenant à Le Mans Métropole Habitat et de 36 à La Mancelle d’habitation). La restauration du centre commercial de l’Épau est également au programme.

La convention prévoit également la réhabilitation des pôles éducatif Simone-Veil et sportif Mohammed-Ali sur le quartier Chaoué-Perrières à Allonnes. Un programme d’accession à la propriété comprenant 18 logements est aussi inscrit.

Une réhabilitation de 49 logements sociaux de La Mancelle d’habitation est programmée sur le quartier Bellevue-Carnac, situé à cheval sur les communes de Coulaines et du Mans.

Cette convention fera l’objet d’avenants pour l’opération d’aménagement des abords du centre commercial des Sablons et les volets territoriaux des quartiers Chaoué-Perrières et Bellevue-Carnac.

« Nous sommes très attachés à la signature de cette convention qui doit permettre de poursuivre la redynamisation de secteurs en difficulté », a souligné Stéphane Le Foll, maire du Mans.

« Cette signature marque une étape attendue qui va permettre d’aller un cran plus loin dans la transformation des quartiers engagée dans le cadre de l’Anru I. Nous allons poursuivre l’effort pour améliore la qualité de vie des habitants », se félicite Nicolas Grivel ,directeur général de l’Anru.