Une nouvelle salle de régulation pour le Samu 72

Pour répondre au mieux aux besoins de la population, la salle de régulation du Samu 72 a été remise à neuf et modernisée ces derniers mois.

Des conditions de travail améliorées pour les assistants de régulation médicale.
© Ville du Mans

Avec 375 076 appels entrants en 2016 et près 415 000 en 2017, l’activité de la plateforme de régulation du Service d'aide médicale urgente de la Sarthe (Samu 72) ne cesse d’augmenter. « Les appels ont doublé en 10 ans. Certains week-ends, nous ouvrons plus de 1 000 dossiers par jour », détaille le docteur Florence Déciron-Debieuvre, médecin chef du Samu 72. Une activité d’un niveau équivalent à celui du Centre hospitalier universitaire d’Angers.

À l’autre bout de la chaîne, ces appels ont donné lieu à 3 255 interventions du Service mobile d'urgence et de réanimation (Smur) du Mans en 2017 (+5,5% par rapport à 2016).

Cette explosion de l’activité du Centre 15 s’explique par l’augmentation du nombre d’appels à caractère non urgent, liée à la raréfaction de l’offre de soins de proximité, au vieillissement de la population et aux aménagements du maintien à domicile des personnes âgées.

Pour répondre à ces défis, le Centre hospitalier du Mans en collaboration avec les équipes Samu-Smur a investi 750 000€ dans la rénovation et la modernisation de la salle de régulation du Centre 15.

« Désormais, nous disposons d’un espace moderne de 180m² comprenant une salle de régulation de 14 postes et d’une salle de crise pouvant être activée en cas d’attentat ou d’événement majeur », explique le docteur Florence Déciron-Debieuvre. Des postes de régulation de médecine libérale ont également été aménagés.

Des médecins hospitaliers supplémentaires ont été recrutés pour la régulation de jour et jusqu’à trois médecins libéraux assurent désormais la régulation des appels d’une partie de la nuit dans un seul et même lieu.

L’ergonomie des postes, l’acoustique des salles et la sécurisation de la téléphonie ont également été renforcées.