Une plateforme vibromètre laser 3D unique en France

Installé à l’Ensim, ce vibromètre permet de mesurer les champs vibratoires complexes d’une pièce en un temps record.

© Ville du Mans.

 

« Avec l’acquisition de cet équipement de pointe qui est le premier en France, l’université prend une autre dimension », a souligné Nicolas Quillet, Préfet de la Sarthe, lors de son inauguration, le 27 mars.

Conçu par la société allemande Polytec, le vibromètre laser 3D robotisé est installé au cœur de la halle technique de l’École d’ingénieurs du Mans (ENSIM).

À quoi sert cet instrument ? Il permet de mesurer les champs vibratoires complexes d’une pièce sans aucun contact et sur un temps de réalisation optimisé. La robotisation de la plateforme s’adapte en plus à toutes formes de pièces de toutes dimensions.

Concrètement, pas besoin de fixer des capteurs sur la surface analysée ainsi que des câbles encombrants qui les relient à l’électronique. Le balayage laser permet l’acquisition très rapide de tous les points de mesure et fournit une représentation en 3D des vibrations subies par l’objet.

Le gain de temps est considérable. Des mesures qui pouvaient durer plusieurs semaines se réalisent en une journée. Les cas d’application sont ouverts et multiples, dans les filières automobile, aéronautique, navale ou énergies marines renouvelables.

Le Mans Université mène différents programmes en partenariat avec des industriels et des institutionnels pour lesquels la plateforme ouvre de nouveaux champs d’exploration et de résolution.

En charge de l’exploitation de l’équipement, l’IRT (Institut de recherche technologique) Jules Verne en assure le fonctionnement au travers de projets industriels de recherche collaborative.

Son acquisition est le fruit d’un partenariat étroit entre Le Mans Université, l’IRT Jules Verne et la SATT (Société d'accélération de transfert de technologies) Ouest Valorisation avec le soutien financier de la Région Pays de la Loire, Le Mans Métropole et l’Europe. En incluant les travaux d’aménagement de la halle technique de l’ENSIM, le financement obtenu s’élève à 934 442 € dont 50% pris en charge par l’Europe (467 221 €), 27,3% par la Région Pays de la Loire (255 108 €) et 22,7% par Le Mans Métropole (212 113 €).

Destinée à rejoindre le Technocampus Acoustique à horizon 2021, cette plateforme symbolise les ambitions de développement de partenariats recherche public-recherche privée que visent conjointement Le Mans Université, l’IRT Jules Verne et la SATT Ouest Valorisation.