Un roman sur l'avocate des soeurs Papin

À travers le procès des sœurs Papin, Julia Minkowski dresse le portrait de leur avocate, pionnière oubliée du droit des femmes.

© Patrice Normand

« L’attente du verdict est un moment unique, intense », confie l’avocate pénaliste Julia Minkowski. Pour son roman « Par-delà l’attente », elle revient à cet instant précis du retentissant procès des sœurs Papin en 1933, plongeant dans les pensées de la défenseure de l’aînée, Maître Germaine Brière, première femme inscrite au barreau du Mans.

En enquêtant sur sa consœur, l’auteure découvre « un personnage hautement romanesque », bien décidé à braver les conventions sociales et patriarcales de l’époque. « Je me suis mise dans sa peau pour essayer de reconstituer son quotidien. »

« Par-delà l’attente » raconte donc l’intimité de Germaine Brière, entre faits avérés et imaginés, de sa vie publique à sa vie privée, les deux partagées avec son confrère et amant, l’avocat Félix Geneslay, maire du Mans de 1931 à 1936.

Le couple est aujourd’hui enterré au cimetière de l’Ouest, non loin de Léonie et Geneviève Lancelin, mère et fille, victimes des sœurs Papin.

Julia Minkowski est venue à plusieurs reprises au Mans pour s’imprégner de l’ambiance et des lieux de la ville, précisément reconstituée dans son livre.

« Par-delà l’attente » embarque ainsi le lecteur au début du siècle dernier, du tribunal installé au couvent de la Visitation, théâtre du procès des sœurs Papin, au café du commerce voisin, où l’héroïne a ses habitudes entre deux plaidoiries, « régulièrement saluées par la presse locale », observe l’auteure.

Julia Minkowski est présente au salon du livre Faites Lire ! Elle dédicace aussi son roman  chez Doucet  le vendredi 23 septembre à 18 h.