Une innovation végétale avec la paille en seigle

Accompagnée par Le Mans Innovation, l'entreprise Végépaille souhaite commercialiser quatre millions de pailles.

© Ville du Mans

Mais d’où peut venir l’idée d’une paille en seigle ? « Un grossiste qui souhaitait se procurer des pailles en seigle, alternative aux pailles plastiques interdites depuis janvier 2021, mais qui ne trouvait aucune structure capable de lui fournir des quantités conséquentes nous a contacté », explique Cassandra Bourmault, dirigeante de la SAS éponyme.

« Le seigle est une céréale qui est produite par ma famille agricultrice depuis quatre générations. Il ne nécessite pas beaucoup d’eau et est très résistant ». La marque Végépaille était née. « En prospectant en France puis en Europe, j’ai réalisé qu’il n’existait pas d’entreprise spécialisée dans cette fabrication. J’ai décidé de me lancer. J’ai trouvé un industriel qui va créer une machine spécifique pour traiter les tiges de seigle et les transformer en pailles à boire ».

Le concept est convaincant. Végépaille a reçu en décembre dernier le prix de Végépolys Valley, qui soutient les innovations de demain autour du végétal. L’impact écologique est important. « Elles sont 100 % naturelles, locales et biodégradables tout en étant résistantes dans un liquide chaud ou froid, contrairement aux pailles en carton qui se désagrègent très vite ».

Cassandra compte commercialiser quatre millions de pailles dans l’année 2021. Ses futurs clients ? Les restaurants, bars et la grande distribution. Une embauche de quatre personnes est prévue pour la fabrication.

La société est accompagnée par Le Mans Innovation, incubateurs de bonnes idées.