Réenchanter le monde

La Fabrique-rêves de ville présente l'exposition "Réenchanter le monde" du 6 décembre 2023 au 23 mars 2024. Un événement en partenariat avec la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Contexte

Quelle mission pour les architectes à l'ère des transitions démographiques, urbaines, écologiques, énergétiques et industrielles ? Véritable exposition-manifesteRéenchanter le Monde présente, à travers des projets emblématiques, une pratique de l'architecture qui reprend place dans le débat philosophique et politique sur la conduite du monde.

Rupture

Ces transformations, qu'elles soient urbaines, écologiques, démographiques, économiques ou énergétiques, sont en train de se dérouler sous nos yeux. De 1974, date du premier bouleversement, à la crise systémique de 2008, ce ne sont pas simplement des secousses qui ont perturbé le cours des événements, mais une véritable rupture d'envergure. Elle marque la séparation entre un siècle qui basait sa conception du progrès sur l'exploitation de ressources considérées comme inépuisables, et un XXIe siècle qui doit avant tout se questionner sur le type de "progrès" dont nous avons besoin, cherchant des alternatives.

Remise en question

Lorsqu'on envisage l'architecture dans son sens traditionnel en tant qu'œuvre commandée, il est difficile de croire qu'elle puisse réellement influer sur des enjeux aussi vastes et incertains que l'épuisement des ressources ou la violence du développement inégal. Les acteurs de Réenchanter le monde soutiennent, au contraire, qu'un architecte n'est véritablement contemporain que s'il fait face à ces réalités, remettant en question les programmes, les modes de production, de décision hérités de l'ordre industriel moderne.

Enjeux

En visitant l'Académie des Arts de Hangzhou conçue par Wang Shu, la rue Delacroix à Boulogne-sur-Mer rénovée par Construire, ou encore l'hôpital mauritanien de Kaedi signé Fabrizio Carola, nous découvrons des lieux civilisés par l'architecture même dans des contextes où le pire semblait inévitable – à Hangzhou en pleine démolition, chez les habitants marginalisés de Boulogne, dans la précarité de Kaedi.

Cette scène, frôlant l'utopie, résiste, invente d'autres pratiques et réunit des architectes du Nord et du Sud. Leur dialogue apporte une vision alternative du monde : sur la construction des cultures, le renversement des échanges, les foyers et les motifs de l'innovation, ainsi que sur la manière dont l'architecture aide les individus à transformer le cours des événements.

Ces architectes ont délibérément pris leurs distances avec l'architecture axée sur la communication et ses objets, souvent peu soucieux de l'humanité qui les entoure. Parfois, ils se sont également éloignés d'une écologie née dans les pays riches, peinant à s'adapter à la réalité de l'urbanisation mondiale. Leur architecture se distingue peut-être par son immersion dans le monde réel, complexe et difficile, pour contribuer à l'édification de la civilisation.

Récompense

L’exposition est conçue avec les lauréats du Global Award for sustainable architecture. Sous le patronage de l'Unesco, ce prix récompense chaque année cinq architectes qui partagent les principes du développement durable et d'une approche participative de l'architecture adaptée aux besoins des sociétés du nord comme du sud de la planète.

Le Mans Métropole +proche

Trouver une association

Le Mans Métropole +d'informations

Pour en savoir plus sur ce thème

La Fabrique – rêves de ville

Appeler
02 43 47 46 40
Écrire
CS 40010
72039 Le Mans Cedex 9
Venir
5, boulevard Anatole–France, au Mans
du mardi au vendredi, de 8 h 30 à 18 h, et le samedi, de 13 h à 18 h
Haut de page